mardi, 21 août 2018

 Nouveautés

 Trois livres de la collection parentalités a utiliser sans modération toute l'année.

 

Enfant qui a mal, enfant qui fait mal ? Grands enfants. Adolescents : Conseils pour les parents adoptifs et les parents d'accueil

Enfant qui a mal, enfant qui fait mal ? Nourrissons - Petits enfants : Conseils pour les parents adoptifs et les parents d'accueil

Attachement et adoption : Outils pratiques pour les parents

 

Et toujours Maurice Berger

 

Avec ce reportage sur le sujet de télématin sur France 2 

Une sélection de livres traitant de l'accueil, des traumatismes de l'enfant, de l'éducation.

La bibliothèque universitaire de Lille a inventorié un grand nombre de documents avec ces mots clés
 
Vous désirez savoir plus précisément ce que contient un livre : Utilisez http://books.google.ch/ et entrez le titre du livre. Des millions de livres sont référencés et certains passages représentatifs ainsi que la table des matières sont lisibles.

Etant une grande lectrice certains de ces livres sont dans ma bibliothèque, mais je vais devoir les relire pour pouvoir vous conseiller au mieux. En fin de page vous trouverez une liste de références bibliographiques que je vais étoffer au cours des mois, revenez souvent.

 

Pour commencer, je dois quand même signaler les livres du Professeur Maurice Berger dont celui qui à fait le plus de bruit à sa parution en France et qui mérite qu'on le lise en premier :

L'échec de la protection de l'enfance de Maurice Berger

Deux cent soixante-dix mille enfants et adolescents sont concernés en France par le dispositif de protection de l'enfance. Ce dispositif est souvent inefficace et même très nuisible ; il repose depuis des décennies sur deux règles implicites : ne pas évaluer les résultats, c'est-à-dire l'état des enfants dont il est supposé favoriser le bien ou le mieux-être ; ne pas prendre connaissance des nombreux travaux qui démontrent qu'on peut mieux faire. De fait, nous ne sommes pas en retard sur d'autres pays... nous sommes sur une voie différente avec une idéologie bien ancrée, hors réalité : celle du maintien du lien familial à tout prix. Rappelons au passage que ce dispositif coûte au contribuable cinq milliards d'euros par an. La première partie de ce livre détaille ce que les enfants nous montrent de leur monde interne quand on les écoute. Le deuxième décrit les dispositifs mis en place pour leur permettre de penser, de parler, de progresser. La troisième analyse les raisons profondes de l'échec de notre système de protection de l'enfance, et tente d'expliquer comment on peut et on doit améliorer ce dispositif. Cette deuxième édition, intégralement revue et corrigée par l'auteur, est enrichie d'un avant-propos, de nombreux ajouts et d'une postface, dans laquelle l'auteur répond aux critiques formulées lors de la parution de l'ouvrage. 


Biographie de l'auteur
Maurice Berger est professeur associé de psychologie à l'université Lyon 2, chef de service en psychiatrie de l'enfant au CHU de Saint-Etienne et psychanalyste. Ses travaux scientifiques dans le domaine de l'enfance font l'objet d'une reconnaissance internationale.

Ces enfants qu'on sacrifie... :
Réponse à la loi réformant la protection de l'enfance de Maurice Berger
" L'enfant peut bien supporter ça ". Telle est la devise de nombreux professionnels qui travaillent dans le domaine de la protection de l'enfance, trop souvent indifférents à la vulnérabilité de l'enfant, préoccupés essentiellement par ce qu'ils nomment les " droits des parents " OU parfois par des problèmes de pouvoir. Résultat : l'évolution fréquemment catastrophique des mineurs concernés vers une violence extrême, des troubles psychiatriques, une déficience intellectuelle. Dans cette deuxième édition, entièrement revue et enrichie de plusieurs chapitres, l'auteur répond avec précision aux arguments fallacieux de ces professionnels. Puis, il analyse la manière dont a été construite la loi française réformant la protection de l'enfance votée en 2007. Les avancées contenues dans ce texte législatif apparaissent si fragiles qu'elles ne permettent pas de garantir un devenir cohérent aux enfants dont les parents présentent d'importantes difficultés éducatives. Notre pays n'a donc pas été capable de regarder en face la gravité de ses dysfonctionnements judiciaires et sociaux et de prendre en compte les connaissances admises dans d'autres pays. En conséquence, de plus en plus de jeunes évolueront vers des comportements violents.

Biographie de l'auteur
Maurice Berger est chef de service en psychiatrie de l'enfant au CHU de Saint-Etienne, ex-professeur associé de psychologie à l'Université Lyon 2, et psychanalyste. Ses travaux scientifiques dans le domaine de l'enfance font l'objet d'une reconnaissance internationale.

Aide sociale à l'enfance : La redoutable sollicitude. de Maria Ivik (Auteur)
Témoignage d'une famille d'accueil
Chems, un enfant en grande souffrance, est confié au nom de la société, l'Aide Sociale à l'Enfance, à une famille d'accueil. A travers ce témoignage à la fois vivant, touchant, mais toujours mesuré, on a là, au plus près de l'humain, une illustration concrète de ce qu'est ce beau et "impossible" métier de famille d'accueil. Impossible car le service de placement a bien mis en garde. "Aimez cet enfant comme les vôtres mais ne vous y attachez pas". Comment vit-on au quotidien cette injonction paradoxale ? Quel effet a-t-elle sur l'enfant, sur la famille qui l'accueille, sur sa propre famille, sur les membres de l'institution.


 
 

Que sont-ils devenus ? de Marthe Coppel
L'étude analyse l'évolution d'enfants placés dans des familles d'accueil de "l'Oeuvre Grancher" entre 1960 et 1984. On y trouve aussi beaucoup d'informations sur l'histoire et le fonctionnement de l'organisme.

 

 

 

 


Petite chronique d'une famille d'accueil
de Jean Cartry
Jean Cartry anime depuis 20 ans avec sa femme une famille d'accueil thérapeutique destiné aux enfants carencés (enfants abandonnés ou victimes de sévices parentaux) qui leur sont confiés par la DASS. Pendant deux ans, il a rédigé de courts textes qui résument le quotidien de son travail thérapeutique et constituent un document irremplaçable sur la nature de la relation éducative dans le cadre du placement familial. Un livre passionnant pour répondre à la question clé : la famille peut-elle réparer ce que la famille a détruit ? Cette deuxième édition a été augmentée d'un tiers et comprend près de cent chroniques.

Quatrième de couverture
Depuis plus de vingt ans, nous partageons complètement notre vie familiale avec des enfants et des adolescents, le plus souvent carencés affectifs précoces et marqués par la pathologie du lien, confiés aux services départementaux de l'Aide sociale à l'enfance par les juges des enfants.
Cette chronique de la vie de tous les jours ouvre la porte de notre maison avec la clef des mots quotidiens, sans passer par une théorisation "savante". Elle réintroduit la question centrale du placement familial : une famille, qui n'est jamais totalement « bonne », peut-elle contribuer à réparer ce qu'une autre famille, qui n'est jamais totalement « mauvaise », a détruit ? »

Complétant les soixante chroniques initiales, cette nouvelle édition s'enrichit de quarante vignettes supplémentaires qui témoignent du quotidien partagé entre les éducateurs et les enfants. C'est la vie d'une famille d'accueil, semblable à celle de milliers de familles d'accueil de l'Aide sociale à l'enfance, dans la tendresse, la violence, la crudité vivante des instants et des mots.

Cette petite chronique des jours de lumières, des jours gris et des jours de tempête, s'adresse à tous les partenaires du placement familial spécialisé: familles d'accueil bien sûr, mais aussi juges, inspecteurs de l'Aide sociale, éducateurs spécialisés, « psy », assistants sociaux, tous partenaires dans un travail, celui de l'enfant d'abord, et le nôtre, particulièrement difficile

L'enfant en famille d'accueil de Myriam David


Partenaires - Sponsor