lundi, 10 décembre 2018

Index de l'article


Education et famille

Pleurs et Colères des enfants et des bébés : Une approche révolutionnaire de Aletha Jauch Solter (Auteur), Thomas Gordon (Préface),
Une nouvelle compréhension des pleurs du bébé et de l'enfant et de la manière d'y répondre. Comment aborder ces manifestations des petits pour améliorer ses relations avec eux et permettre à ces derniers de mieux dormir, d'évacuer le stress et les traumatismes, d'accroître leur estime d'eux-mêmes et leur intelligence émotionnelle, de diminuer l'expression de leur violence, etc. Un must !
Psychologue suisse-américaine, spécialiste du développement, vit en Californie. Titulaire d'une licence en biologie humaine de l'Université de Genève où elle a étudié avec le Dr Jean Piaget. Ses 2 premiers livres, Mon bébé comprend tout et Comprendre les besoins de votre enfant, ont été traduits en plusieurs langues.

Une boussole pour la vie de Fabrice Hervieu-Wane

Dans les sociétés anciennes, les adultes accompagnaient la croissance de leurs enfants, puis de leurs adolescents, par des rites de passage qui marquaient les stades de maturité. L'éducation moderne s'est édifiée hors de ce modèle, jugé traumatisant. " Pourtant, écrit Tobie Nathan dans sa préface, si les rites disparaissent, perdant leur fonction cognitive, on observe chez les jeunes de nos sociétés des comportements que l'on pourrait considérer comme des rites de substitution : initiation à la violence, à la drogue, à la délinquance ou à l'intégrisme religieux. Comme s'il existait une insistance sociale, une rémanence de la fonction psychologique de rituels ayant perdu leur fonction structurale. De là, l'idée de Fabrice Hervieu-Wane de réintroduire délibérément une part de rites initiatiques dans notre système éducatif. " Notre monde a besoin de rites revisités, de cérémonies positives et originales, adaptés à notre époque. Dans ce dessein, Fabrice Hervieu-Wane suggère un catalogue audacieux de " rites pour notre temps ". Si nous voulons que les nouvelles générations vivent dans un monde chargé de sens, il nous faut inventer de nouvelles épreuves pour apprendre à transformer la sueur et les larmes en forces de vie. Une thématique brûlante d'actualité.

Les Sept habitudes des familles épanouies de Stephen Covey

En France, la famille est au cœur du débat social et politique. Ecole, banlieue, délinquance, chômage... tout semble tourner autour de ce symbole inaltérable et fortement ancré qu'on a vidé de son sens. La famille est en nous, partout. Plus présente que jamais au cœur de chacun et pourtant indéfinissable. Comme si on avait peur d'en parler. Or, qui n'est pas convaincu qu'une famille (fût elle traditionnelle, recomposée, monoparentale ou intergénérationnelle) est le plus important au monde, ce à quoi on veut consacrer le maximum de temps, ou, à défaut le meilleur de soi ? Les Français sont là-dessus unanimes. C'est en ce sens que le nouveau livre de Steven R. Covey est universel. Les Sept Habitudes des Familles Epanouies (en américain The Seven Habits of Highly Effective Families) traite des principes inhérents aux lois naturelles qui gouvernent nos vies - des lois hors du temps, supranationales et interdépendantes. Ces principes vont bien au-delà des races, des sexes ou des religions. Ce sont l'équité, la justice, l'intégrité, l'honnêteté et la confiance. L'idée de Steven R. Covey est de se fonder sur ces principes humains aussi immuables que des lois de la physique pour répondre aux quatre besoins fondamentaux, communs à tous les individus : vivre, aimer, apprendre et transmettre. Stephen R. Covey en a tiré Sept habitudes.

Eduquer les enfants sans repères de Philippe Gaberan

Les enfants chauves-souris se logent dans les anfractuosités de la vie, entre père et mère divorcés, entre culture d'origine et culture d'adoption, entre l'école et les institutions spécialisées. Ce sont des enfants en perte d'adulte. Pour ces enfants qui se cherchent entre l'école, la rue et une famille éclatée, mais pour tous les autres aussi, il importe de savoir, autour d'eux, qui fait quoi et pourquoi. Afin que sous la fonction de parent, d'enseignant, de travailleur social, d'agent de police, s'affirme d'abord une personne ressource. Dans cet essai, Philippe Gaberan s'engage à rencontrer cette difficile enfance, à explorer les lieux où elle joue son refus de grandir et à dessiner les chemins d'une action conduite par des adultes responsables. Bref il parle d'éducation loin des a priori et des clichés. Son propos est en prise directe avec son expérience au quotidien. C'est ce qui en rend l'écriture juste et alerte

Partenaires - Sponsor